Marie Jeanne Meena

MEENA (1956-1987) est née à Kaboul. Pendant son cursus, les étudiants de Kaboul et d'autres villes afghanes étaient fortement engagés dans l'activisme social et formaient des mouvements de masses. Elle quitta l'université (à 19 ans) pour se consacrer, en tant qu'activiste, à l'organisation et à l'éducation des femmes. Dans la défense de sa cause pour gagner le droit à la liberté d'expression et aux activités politiques, Meena créa et dirigea la fondation de RAWA en 1977. Cette organisation avait pour objectif de donner la parole aux femmes démunies et réduites au silence en Afghanistan. Elle démarra une campagne contre les forces soviétiques et contre leurs marionnettes au pouvoir en 1979 et organisa de nombreuses processions et réunions dans les écoles, les collèges et à l'université de Kaboul, afin de mobiliser l'opinion publique. Elle rendit aussi l'énorme service aux femmes afghanes de lancer un magazine bilingue, Payam-e-Zan (Message de femmes) en 1981. Grâce à ce magazine, RAWA a pu mettre en avant la cause des femmes afghanes de manière audacieuse et efficace. Payam-e-Zan a dénoncé sans relâche la nature criminelle des groupes fondamentalistes.

Meena a également créé des écoles Watan pour accueillir les enfants réfugiés, un hôpital et des centres de confection artisanale pour les femmes réfugiées au Pakistan, afin de les soutenir financièrement. Fin 1981, sur invitation du gouvernement en France, Meena représenta le mouvement résistant afghan au Congrès du parti socialiste. La délégation soviétique, présente au Congrès et menée par Boris Ponamaryev, quitta honteusement la salle au moment où les participants applaudirent au "V" de la victoire de Meena. En dehors de la France, elle fut aussi invitée dans plusieurs autres pays européens et put rencontrer des personnes de haut rang. Son activisme fervent et efficace contre les vues des fondamentalistes et les marionnettes au pouvoir finirent par provoquer la colère des Soviétiques et des forces fondamentalistes. Son mari fut assassiné en 1986 et elle fut assassinée par des agents du KHAD (la branche afghane du KGB) et par leurs complices fondamentalistes à Quetta, au Pakistan, le 4 février 1987.  Elle avait trente ans.

Source rawa.org

rawa.org

La nouvelle galerie d'art et d'illustrations de l'auteur de ce site :