Serge Beauchemin Plusieurs chapeaux dragon

Serge Beauchemin a beau distribuer ses millions à la télé, cet entrepreneur que l’on voit toutes les semaines à l’émission Dans l’œil du dragon est loin d’être né dans l’opulence.

Sa mère, sans le sou, abandonnée par un conjoint alcoolique, a dû se résigner à le confier à une famille d’accueil, où il a été élevé séparé de son frère et de sa sœur. Son père ? Parti avant sa naissance.

Il s’est juré qu’il ne vivrait jamais dans la misère. « Au fond de moi, je voulais aussi faire de l’argent pour prendre soin de ma mère. »

Il travaille dès l’âge de 19 ans dans une boutique d’informatique, en devient l’un des meilleurs vendeurs et se rend compte qu’un « p’tit gars » né dans un milieu défavorisé peut aussi réussir. En 1987, à 22 ans, il lance avec un ami une entreprise de logiciels, 3-SOFT, dont le chiffre d’affaires atteint 75 millions en sept ans. Il la revend en 2005, empochant les millions.

Serge Beauchemin symbolise une réalité qui bat de l’aile en Occident : la mobilité sociale (ou intergénérationnelle), soit la possibilité pour quelqu’un de gagner plus d’argent que ses parents.

Source : L'Actualité.  Lire la suite ( http://www.lactualite.com/lactualite-affaires/lascension-dun-dragon/ )

 

La nouvelle galerie d'art et d'illustrations de l'auteur de ce site :