Il y a un très joli petit lac près de la ligne entre la ville de Hull* et Hull Sud, qui porte de nombreux noms. Le révérend Amos Ansley, premier recteur de l'église épiscopale de Saint-Jacques à Hull a déjà habité près de ce lac. Pour certains, il est connu par son nom « Le lac des Fées », pour d'autres il s'appelle « Le lac Hanté » et d'autres « Le lac Wright ».  Qui a raison ?  Nous suiverons la majorité et utiliserons « Le lac des Fées », celui-ci étant d'ailleurs trop petit pour les porter tous.

Une belle légende raconte qu'une jolie fille amérindienne avait deux amants qui furent tués dans une bataille contre les iroquois. En apprenant leur décès elle se jette dans ce lac. Leurs esprits reviennent en errant afin de la trouver. Pour son inconstance à ne pas avoir été capable de choisir un ou l'autre parmi ces deux amants, elle fût condamné à être avec eux sans pouvoir être connue d'eux.  J'ai demandé à la muse du lac de m'en raconter l'histoire et ce qui suit est sa réponse à ma demande.

La légende du Lac des Fées

 

La nouvelle galerie d'art et d'illustrations de l'auteur de ce site :