Charming carp in hand base

 Après ce petit compliment, elle s’enfonça de nouveau dans l’eau et  Avenant demeura bien surpris de l’esprit et de la grande civilité de la carpe.
 Un autre jour, alors qu’il poursuivait son voyage, il vit un corbeau bien embarrassé. Ce pauvre oiseau était poursuivi par un gros aigle (grand mangeur de corbeaux).

Il était près de l’attraper et il l’aurait avalé comme une lentille si Avenant n’eût éprouvé de la compassion pour cet oiseau. « Voilà, dit-il, comme les plus forts oppriment les plus faibles! Quelle raison a l’aigle de manger le corbeau ? »

La nouvelle galerie d'art et d'illustrations de l'auteur de ce site :